la confiance en amour

Combien de personnes qui viennent d’entamer une relation sont encore inscrits sur des sites de rencontres à « draguer », ou à « discuter » au cas où celle qu’ils sont en train de se créer ne marcherait pas ?!

Pourquoi ne peuvent-elles pas profiter de l’instant présent ? Pourquoi est-il si difficile de se faire confiance ou de faire confiance en l’avenir ? Pourquoi alors se mettre en couple si c’est pour le mettre en danger ? Pourquoi « se caser » et continuer de « butiner » ?

Avons-nous tous une part en nous-même de non-confiance en soi inscrit dans nos gênes ? Et si c’est le cas, pourquoi certains parviennent à dépasser ce problème dans leur vie professionnelle et en sont totalement incapable dans leur vie privée et inversement? Existe-t-il un gêne par tranche de vie ou est-ce lié à nos deux hémisphères cérébraux ?

Est-ce une pathologie pour certains, une addiction, un trouble du comportement, une névrose ? Et dans tous ces cas-là, est-ce réversible ? Une psychothérapie peut-elle venir à bout du « syndrome » de la non confiance ? L’homme et la femme sont-ils égaux devant ce trouble ?

Combien de dégâts à déjà causé Madame « confiance » dans les couples ? Par manque de communication ? Par besoin de défier un interdit ? Pour cultiver un jardin secret ? Pour continuer de séduire d’autres personnes que sa moitié ? Par besoin de continuer de plaire ? Par goût du risque ou du challenge ? Pour se rassurer ?...

Et vous qu’en pensez-vous ?