papillon mauve

L’amour toujours est-il un mythe ou bien seulement une illusion de ce que l’on veut se donner ? Sommes-nous « programmés » pour aimer plusieurs personnes dans toute une vie ou notre « autre » existe vraiment mais que comme le loto nous avons une chance sur 1 million de trouver notre moitié ?! 

Et si tant de couples se séparent et se reforment, pourquoi recommençons-nous une nouvelle histoire malgré la souffrance que nous causons ou que nous recevons ? Est-ce un manque d’amour envers soi-même que de devoir impérativement se lier à une tierce personne ? Est-ce un besoin physiologique, chimique, physique que de devoir « aimer » et se sentir « aimer » ? Quand et comment sait-on que nous tombons amoureux et lorsque cela s’arrête ? Est-ce que l’amour des débuts peut résister au temps ou est-ce une fatalité que la routine et les habitudes « tue » inlassablement la vie à deux ? Est-ce que « l’attachement » est devenu synonyme du mot aimer au bout d’un certains nombres d’années ou est-ce la peur de réaliser que nous ne ressentons plus rien pour l’autre et de se retrouver à nouveau seul (e) ?

Alors amour toujours rime t’il avec « rien n’est jamais acquis » et entretenir une certaine part de mystère, de surprise ? Mais jusqu’où peut-ont alimenté cette flamme sans dépasser les limites ? Peut-on ou doit-on réaliser tous les fantasmes ? A-t’on un quota en amour comme le capital solaire et qu’inévitablement on à fait le tour de son couple et que fatalement l’amour meurt comme une fleur séchée ?

Est-ce que du coup ce besoin irrépressible d’aller « voir ailleurs » permet de casser cette routine ou bien est-ce tout simplement que l’être humain est toujours à la recherche d’adrénaline et de nouvelles sensations et quoi de mieux que le sexe surtout lorsqu’on sait que c’est supposé être « mal » lorsqu’on est en couple ?!

Et pourquoi au temps de nos grands-parents les couples résistaient 30, 40 ou 50 ans ? Etait-ce une question d’éducation uniquement ou l’amour était-il réellement au rendez-vous ? A l’aube du 21ème siècle, pourquoi y’a-t-il autant de gens célibataires ? A cause du stress, de l’indépendance trop grande de la femme, d’une vie trop moderne où tout s’accélère ?! Rencontre sur le net, speed dating, prostitution ?

Il semblerait que l’être humain à suivi malgré lui le cours du temps, comme un fleuve, un peu comme la mode, il change de partenaire comme il va changer son pantalon qui est trop grand ou trop petit. Certaines personnes ont oublié leurs vrais valeurs, ont oublié de voir au fond d’eux l’essentiel car ils sont happés par un emploi du temps trop chargé, des enfants à s’occuper, des problèmes d’organisation, trop de pression au travail ce qui engendre un stress cumulé difficile à évacuer.

L’amour toujours existe. Seulement il faut accepter d’apprendre à vivre seul(e) pendant ce laps de temps où nous n’avons pas trouvé notre moitié. Il faut aussi avoir envie d’être heureux et l’inconscient parfois peut vous jouer des tours et c’est comme cela que bien des couples se retrouvent avec la mauvaise personne à leur côté car ils ont préféré choisir de se mettre avec quelqu’un qu’il n’aime pas forcément plutôt que la solitude.

Quand à ce besoin irrépressible qu’on certaines personnes d’avoir une maitresse, un amant, une aventure d’un soir ou d’aller s’offrir les services de professionnels du sexe alors qu’elles sont en couple doivent se poser les bonnes questions, se remettrent en cause et stopper leur relation si l’amour pour leur compagne ou compagnon se limite à une partie de jambes en l’air ; les sentiments ne passent-ils pas par le respect du corps et du cœur ?!

Et si vous avez trouvez la personne qui fait battre ce dernier alors c’est sans relâche qu’il faut entretenir le quotidien. Et la condition sine qua non pour qu’une relation dure est le dialogue, la communication, être à l’écoute de l’autre, des besoins de chacun ; inutile d’aller inventer des fantasmes ou chercher des choses extravagantes pour pimenter votre couple, soyez vous-même mais ensemble, écouter vos envies mutuelles et conjuguez les comme vous conjuguez votre plaisir au lit.

Une vie sans amour, sans celui ou celle qui restera à vos côtés jusqu’à votre dernier soupir n’a que peu d’intérêt. Et si l’amour est éphémère pour certains c’est que vous n’étiez pas prêt, que ce n’était pas la bonne personne, le bon moment, que vous vous êtes menti à vous-même tout simplement. Vous êtes les seuls à programmer votre bonheur ou votre malheur, en amour comme ailleurs, il n’y a pas de hasard, vous êtes maître de votre destin…