Sexe, amour et rock'n roll

08 avril 2018

La confiance

la confiance en amour

Combien de personnes qui viennent d’entamer une relation sont encore inscrits sur des sites de rencontres à « draguer », ou à « discuter » au cas où celle qu’ils sont en train de se créer ne marcherait pas ?!

Pourquoi ne peuvent-elles pas profiter de l’instant présent ? Pourquoi est-il si difficile de se faire confiance ou de faire confiance en l’avenir ? Pourquoi alors se mettre en couple si c’est pour le mettre en danger ? Pourquoi « se caser » et continuer de « butiner » ?

Avons-nous tous une part en nous-même de non-confiance en soi inscrit dans nos gênes ? Et si c’est le cas, pourquoi certains parviennent à dépasser ce problème dans leur vie professionnelle et en sont totalement incapable dans leur vie privée et inversement? Existe-t-il un gêne par tranche de vie ou est-ce lié à nos deux hémisphères cérébraux ?

Est-ce une pathologie pour certains, une addiction, un trouble du comportement, une névrose ? Et dans tous ces cas-là, est-ce réversible ? Une psychothérapie peut-elle venir à bout du « syndrome » de la non confiance ? L’homme et la femme sont-ils égaux devant ce trouble ?

Combien de dégâts à déjà causé Madame « confiance » dans les couples ? Par manque de communication ? Par besoin de défier un interdit ? Pour cultiver un jardin secret ? Pour continuer de séduire d’autres personnes que sa moitié ? Par besoin de continuer de plaire ? Par goût du risque ou du challenge ? Pour se rassurer ?...

Et vous qu’en pensez-vous ?

Posté par Djunnane à 12:58 - Commentaires [1] - Permalien [#]


01 février 2015

C'est quoi votre Bonheur ?

p-tit-bonheur-de-chemin

 Et si être seule était une solution au bonheur ?

Pourquoi faudrait-il impérativement être en couple ? Sommes-nous tout simplement programmés pour se reproduire et l’instinct de procréation étant plus fort que tout, l’être humain ressent alors inévitablement le besoin de « chercher » sa moitié ?!

Ne peut-on pas trouver une autre source de bonheur qu’à travers l’autre ? Le sexe Friends sera-t-il l’avenir au final ? Du plaisir sans les contraintes du quotidien ?? Mais l’amour dans tout cela, ce manque qui ne peut être comblé qu’avec la sensation d’être aimé de son partenaire, de partager une intimité plus profonde qu’à travers une histoire de cul, ne peut être trouvé dans ces relations épistolaires… alors est-ce que certaines personnes finiront par fermer volontairement leur cœur pour ne plus souffrir et se contenter de sexe sans amour et  finiront pas rester seules avec comme seul vrai compagnon un chien, un chat ou un poisson rouge ? Et puis il restera peut-être ces couples qui font semblant d’aller bien par peur de la solitude, par peur de ne plus trouver l’amour ailleurs…

Et vous c’est quoi votre bonheur ?

Posté par Djunnane à 13:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 novembre 2014

L'âme soeur

PAOLO-COELHO-OK

L’âme sœur existe-t-il réellement ? Nous attend-il quelque part ? Savons-nous ou saurions-nous le reconnaître ?

Et en attendant de trouver cette autre moitié, celle avec qui nous ne ferons plus qu’un, combien d’autres personnes devrons nous « essayer » avant que notre cœur reconnaisse celui ou celle qui sera notre amour jusqu’à la fin des temps ?!

Devons-nous traverser beaucoup d’épreuves avant d’être prêt pour rencontrer LA bonne personne ? Devons-nous d’abord apprendre à nous aimer, à nous connaître vraiment pour qu’enfin nous ayons l’immense joie et bonheur qu’un jour, au détour d’un chemin, au moment où l’on ne s’y attend absolument pas, notre regard soit attiré comme un aimant par cet(te) inconnu(e) ?!

Qu’est-ce qui rend évident que c’est une évidence ????

Posté par Djunnane à 15:22 - Commentaires [1] - Permalien [#]

C’est quoi un mec bien ?

femme attendant l'homme parfait

Alors que je discutais avec une amie où l’on relatait notre passif amoureux, je réalisais à quel point nous n’étions vraiment pas égaux devant le bonheur… Et surtout que l’expérience est réellement un facteur important pour savoir quel homme est celui qui nous convient, celui qui ne va pas nous maltraiter, nous faire sentir une moins que rien…

Et nous nous sommes toutes posées la question un jour voir même à plusieurs reprises au cours de notre vie, c’est quoi un mec bien ?

Est-ce que c’est celui qui vous fait des compliments à tout va, qui vous fait l’amour comme un dieu, qui vous couvrent de cadeaux, celui qui correspond à vos valeurs, celui qui vous fait rire, qui est attentionné, à votre écoute ou tout cela à la fois ? Est-ce le mec qui joue au dur, qui se bagarre, qui a des oursins dans les poches, qui critique tous vos faits et gestes, le mec au physique ravageur ? …

Je pense que la première chose avant tout c’est la perception que nous avons de l’homme idéal, parce que la majorité d’entre nous sommes bercées par l’idée de rencontrer le prince charmant comme dans les films ou les dessins animés où nous avons été « lobotomisées » pendant notre enfance … Ce qui engendre fatalement beaucoup de désillusions lorsque l’on se retrouve dans la vraie vie.

A cela s’ajoute une incompréhension de la gente féminine qui tombent de haut lorsqu’un homme dès les premiers rendez-vous nous couvrent de belles paroles en nous disant que nous sommes la plus belle, merveilleuse et qu’il se verrait bien faire sa vie à nos côtés et qu’un mois plus tard il nous largue comme une vielle chaussette parce que malheureusement nous mesdames avons cédez à l’appel du sexe dès le départ parce qu’ils nous ont embobiné avec leurs jolies phrases…

Si l’on veut un homme bien sous tous rapports, ne faut-il pas d’abord savoir ce que l’on veut vraiment comme type de relation, un plan cul parce que nous n’avons pas envie de retomber amoureuse ? Un homme marié parce que l’engagement est à ce jour impossible consciemment ou non et que cela permet de n’avoir que les bons moments ? Un homme violent parce que nous n’avons pas confiance en nous et que nous croyons ne mériter que cela ? Un homme qui va nous faire des enfants rapidement parce que l’horloge tourne et qu’élever des enfants sans père est compliqué ? Un homme à problèmes parce que nous pensons pouvoir le sauver alors que c’est peut-être nous que nous devons essayez de sauver à travers lui ? Ou plutôt se poser DEUX VRAIES QUESTIONS, c’est quoi pour moi un mec bien et est-ce que je suis vraiment moi-même pendant que j’entame cette nouvelle relation ?

Posté par Djunnane à 15:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 août 2014

Abandonner ses rêves, c'est mourir

reves

Qui n’a jamais ressenti dans sa vie comme un vide, un manque, une insatisfaction profonde ? Celle de ne pas avoir pu réaliser un ou des rêves… Combien d’adultes se sont entendu dirent «  Oui mais je ne sais rien faire d’autre » ou « je ne me sens pas capable de » ou pire « Il est trop tard, je suis trop vieux pour cela » ?!...

C’est vrai, il faut payer ses factures, manger, assurer un train de vie, s’occuper d’une famille entière et dans cet engrenage, nous les adultes avons presque oublier ce que sait que d’avoir ce cœur d’enfant qui se jurait que lorsqu’il serait grand qu’ il serait untel ou qu’il ferait ceci… toutes ces promesses que nous nous sommes faîtes que nous n’avons pas su tenir… parce que la vie nous l’avons constaté, elle ne nous fait pas toujours de cadeaux, ou on ne fait pas toujours ce que l’on veut… mais est-ce bien la vérité au fond ?!...

Avons-nous tout fait pour obtenir ce qui nous tenait à cœur ? Et même si au fil des ans nous évoluons et nos rêves avec, alors si aujourd’hui vous voulez devenir danseuse étoile, chauffeur livreur, écrivain, peintre, fonder une famille, partir faire le tour du monde, adopter un enfant, aller vivre en Afrique, que sais-je !!! Sachez que tout est possible, que seule votre détermination est la clé de votre épanouissement. Persistez quel que soit le temps que cela prendra, persistez ou vous finirez par mourir de l’intérieur et vous serez comme beaucoup de gens le sont encore actuellement, enfermés, prisonniers de ses propres angoisses ! Votre seul limite est votre peur, votre mental.

Pour ma part, je vous dirais que j’ai passé ma vie à chercher le grand Amour, parce qu’à mes yeux la vie ne vaut pas le coup d’être vécue si  vous n’avez personne avec qui la partager…  Un autre de mes rêves serait de pouvoir tenir une chronique sur l’amour ou sur d’autres aspects de la vie parce que j’adore écrire depuis toujours et que j’ai appris beaucoup sur les gens, sur moi-même, sur la psychologie et que j’aimerais pouvoir faire partager mes acquis, mes croyances au monde entier parce que la vie est une aventure, une pièce de théâtre où vous décidez quel rôle et quel scénario vous voulez avoir…

Alors, quelle vie voulez-vous avoir et quels sont vos rêves ?

Posté par Djunnane à 23:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 juillet 2014

Quitter ou ne pas quitter ?

Alliances

Lorsque l’on rencontre un homme qui nous plait et que malheureusement celui ci est déjà en couple mais qu’il prétend que rien ne va plus depuis des mois si ce n’est davantage, pourquoi est-il encore avec s’il ne l’aime plus ?

De part ma propre expérience, je constatais que la majorité des hommes mariés avec enfants ne peuvent pas abandonner le foyer conjugale pour la principale raison de « confort » de retrouver ses enfants chaque jour et ceci même si les sentiments amoureux pour leur épouse n’est plus au rendez-vous… alors certaines personnes penseront que ces hommes sont des lâches en n’assumant pas de partir surtout lorsqu’à côté ils prennent une maitresse et qu’à cette dernière ils leur promette qu’ils quitteront leur épouse un jour ; et puis d’autre pourront penser qu’au contraire, ces messieurs sont courageux et que finalement ne sacrifient ils pas l’amour et le bonheur qu’ils pourraient vivre avec une autre femme que la leur ?

Mais quand est-il des hommes qui n’ont pas prêté serment devant Dieu et qui n’ont pas d’enfants ? Pourquoi certains ne parviennent pas non plus à quitter leur compagne du moment ? Est-ce la peur de se retrouver seul ? La peur de ne pas retrouver une autre petite amie ? Est-ce qu’un homme qui prend du temps pour mettre fin à sa relation par peur de faire souffrir l’autre est un homme de cœur, un homme galant, un homme trop timide pour affronter la réalité ou un homme qui n’a pas de « couilles » ? 

Est-ce que finalement tous les hommes n’auraient pas un problème de communication ? Celui qui est marié ne pourrait-il pas tenter de dire quelque chose comme : « Chérie, tu sais qu’entre nous cela ne va plus depuis quelques temps maintenant, j’aimerais beaucoup qu’on se sépare mais je ne veux pas qu’un juge m’oblige à voir mes enfants qu’une fois tous les quinze jours, ils sont tout pour moi … » ou est-ce qu’effectivement la peur de la réaction de leur épouse face à une rupture les bloque complètement et qu’ils préfèrent prendre sur eux en se consacrant à leur travail et en parallèle en se changeant les idées avec une maitresse pour s’évader ?

Et inversement, un homme qui est capable de quitter sa « moitié » en quelques jours pour une autre femme est-il considéré comme un salop sans cœur ? De plus, est-ce que le baromètre de leur amour est lié directement au sexe ? Est-ce qu’un homme finalement ne peut aimer qu’à travers cela ? S’il n’a plus de rapports intimes avec sa compagne est-ce la fin de leur amour ? Est-ce que fatalement sexe = amour et absence de sexe = fin d’une relation ? A partir de quand peut-on juger qu’un couple arrive à son terme, au bout de 6 mois d’absence de relations sexuelles ? Ou est-ce tout simplement que la passion et les émois des débuts sont passés à quelque chose de plus posé et stable, à une sorte d’attachement plus profond ? Peut-on réellement continuer d’aimer l’autre en ne faisant l’amour qu’occasionnellement voir plus du tout ?

Est-il également possible que certaines femmes ne peuvent être que des femmes qui atterrissent dans le lit d’un homme mais pas celles qui font parties de leur cœur et encore moins de leur vie ? …  Et qu’est-ce que c’est que ces mecs qui n’assument pas leur vie, leur bonheur, leur choix de sortir avec une femme qui leur plait et cette peur irrépressible que demain tout s’arrête !? Qui peut savoir quand et pourquoi on s’aime et à quel moment ça se termine ? Si on part pessimisme avant même d’avoir essayé comment peut-on atteindre le bonheur ? Est-ce que la présence de nos amis et d’un travail suffisent-ils à combler une personne qui refuse d’être heureuse sentimentalement ? Et vous qu’en pensez-vous ?
Où vous situez-vous ?

Posté par Djunnane à 16:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 juin 2014

L’amour est-il éphémère ?

 

papillon mauve

L’amour toujours est-il un mythe ou bien seulement une illusion de ce que l’on veut se donner ? Sommes-nous « programmés » pour aimer plusieurs personnes dans toute une vie ou notre « autre » existe vraiment mais que comme le loto nous avons une chance sur 1 million de trouver notre moitié ?! 

Et si tant de couples se séparent et se reforment, pourquoi recommençons-nous une nouvelle histoire malgré la souffrance que nous causons ou que nous recevons ? Est-ce un manque d’amour envers soi-même que de devoir impérativement se lier à une tierce personne ? Est-ce un besoin physiologique, chimique, physique que de devoir « aimer » et se sentir « aimer » ? Quand et comment sait-on que nous tombons amoureux et lorsque cela s’arrête ? Est-ce que l’amour des débuts peut résister au temps ou est-ce une fatalité que la routine et les habitudes « tue » inlassablement la vie à deux ? Est-ce que « l’attachement » est devenu synonyme du mot aimer au bout d’un certains nombres d’années ou est-ce la peur de réaliser que nous ne ressentons plus rien pour l’autre et de se retrouver à nouveau seul (e) ?

Alors amour toujours rime t’il avec « rien n’est jamais acquis » et entretenir une certaine part de mystère, de surprise ? Mais jusqu’où peut-ont alimenté cette flamme sans dépasser les limites ? Peut-on ou doit-on réaliser tous les fantasmes ? A-t’on un quota en amour comme le capital solaire et qu’inévitablement on à fait le tour de son couple et que fatalement l’amour meurt comme une fleur séchée ?

Est-ce que du coup ce besoin irrépressible d’aller « voir ailleurs » permet de casser cette routine ou bien est-ce tout simplement que l’être humain est toujours à la recherche d’adrénaline et de nouvelles sensations et quoi de mieux que le sexe surtout lorsqu’on sait que c’est supposé être « mal » lorsqu’on est en couple ?!

Et pourquoi au temps de nos grands-parents les couples résistaient 30, 40 ou 50 ans ? Etait-ce une question d’éducation uniquement ou l’amour était-il réellement au rendez-vous ? A l’aube du 21ème siècle, pourquoi y’a-t-il autant de gens célibataires ? A cause du stress, de l’indépendance trop grande de la femme, d’une vie trop moderne où tout s’accélère ?! Rencontre sur le net, speed dating, prostitution ?

Il semblerait que l’être humain à suivi malgré lui le cours du temps, comme un fleuve, un peu comme la mode, il change de partenaire comme il va changer son pantalon qui est trop grand ou trop petit. Certaines personnes ont oublié leurs vrais valeurs, ont oublié de voir au fond d’eux l’essentiel car ils sont happés par un emploi du temps trop chargé, des enfants à s’occuper, des problèmes d’organisation, trop de pression au travail ce qui engendre un stress cumulé difficile à évacuer.

L’amour toujours existe. Seulement il faut accepter d’apprendre à vivre seul(e) pendant ce laps de temps où nous n’avons pas trouvé notre moitié. Il faut aussi avoir envie d’être heureux et l’inconscient parfois peut vous jouer des tours et c’est comme cela que bien des couples se retrouvent avec la mauvaise personne à leur côté car ils ont préféré choisir de se mettre avec quelqu’un qu’il n’aime pas forcément plutôt que la solitude.

Quand à ce besoin irrépressible qu’on certaines personnes d’avoir une maitresse, un amant, une aventure d’un soir ou d’aller s’offrir les services de professionnels du sexe alors qu’elles sont en couple doivent se poser les bonnes questions, se remettrent en cause et stopper leur relation si l’amour pour leur compagne ou compagnon se limite à une partie de jambes en l’air ; les sentiments ne passent-ils pas par le respect du corps et du cœur ?!

Et si vous avez trouvez la personne qui fait battre ce dernier alors c’est sans relâche qu’il faut entretenir le quotidien. Et la condition sine qua non pour qu’une relation dure est le dialogue, la communication, être à l’écoute de l’autre, des besoins de chacun ; inutile d’aller inventer des fantasmes ou chercher des choses extravagantes pour pimenter votre couple, soyez vous-même mais ensemble, écouter vos envies mutuelles et conjuguez les comme vous conjuguez votre plaisir au lit.

Une vie sans amour, sans celui ou celle qui restera à vos côtés jusqu’à votre dernier soupir n’a que peu d’intérêt. Et si l’amour est éphémère pour certains c’est que vous n’étiez pas prêt, que ce n’était pas la bonne personne, le bon moment, que vous vous êtes menti à vous-même tout simplement. Vous êtes les seuls à programmer votre bonheur ou votre malheur, en amour comme ailleurs, il n’y a pas de hasard, vous êtes maître de votre destin…

Posté par Djunnane à 15:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]